Jefresto

 

 

Jef Resto Bruxelles



 

 

 

Restaurant Jef à Bruxelles

 

Inscrivez-vous à nos Newsletters

star sign La presse de Jef star sign

En ce moment, on parle beaucoup du retour de la discrétion en gastronomie. À l’heure où de nombreux chefs délaissent leur cuisine pour les plateaux de télé, il s’agit de faire l’éloge de ces Mohicans qui ne décollent pas de leurs fourneaux. Bonne nouvelle, Bruxelles peut compter sur une nouvelle enseigne qui ne la ramène pas : Jef. Sa localisation plaide déjà en sa faveur, le restaurant se situant dans la partie la moins fréquentée de la rue Haute. Dès l’entrée, on comprend que l’ambiance n’est pas au clinquant. Vieux carrelage, tables en bois, objets chinés, tableau noir où le menu est inscrit à la craie, fresque murale, mezzanine épurée… l’esprit décoratif qui souffle ici relève du minimalisme scandinave. Pour pouvoir bien rendre compte du lieu, on y est allé deux fois. La première expérience était tout à fait satisfaisante mais nous avait laissé sur notre faim. La seconde, en revanche, a carrément enthousiasmé à la faveur d’un repas du midi façon entrée-plat-dessert. Pour commencer, la poêlée de Saint-Jacques de Dieppe, champignons des bois, jus de veau (€21) nous a frappé par la qualité des matières premières et des cuissons. Le plat nous a plu, quant à lui, par son esprit de cuisine ménagère bruxelloise sublimée : une joue de porc belle-maman, vieille gueuze, choux de Bruxelles, pommes de terre plates roses et herbes fraîches (€19). Mention pour l’utilisation plus que pertinente des notes acides de la gueuze faisant merveille avec le bas morceau du cochon. Il reste que c’est le dessert, une tarte tatin parfaitement caramélisée, qui a achevé de nous convaincre. Avec des pommes glanées en Hesbaye, Jef n’a pas volé son sous-titre de « Restaurant responsable ». Sans parler de l’excellente carte de vins natures – Marie Lapierre, domaines Landron… – qui ravira tous ceux qui boivent en dehors des sentiers battus.

Source: http://www.agendamagazine.be/en/blog/jef